La rhinite vasomotrice

La sinusite (chronique)

La rhinite vasomotrice

Contrairement à un rhume qui ne dure que 5 jours en moyenne et ne se reproduit que 3 ou 4 fois par an, les plaintes causées par une rhinite vasomotrice peuvent durer des mois, voire des années. La différence la plus remarquable est que les plaintes ne sont pas causées par un virus, ni par une allergie. En plus du terme rhinite vasomotrice, nous parlons également de rhinite idiopathique. Rhinite veut dire « muqueuse nasale irritée ». Idiopathique signifie « sans cause connue », car la cause est évasive. Des facteurs comme le stress, une forte odeur telle qu’un parfum ou un changement climatique peuvent jouer un rôle, ainsi que des hormones dans le cas d’une rhinite de grossesse.

Chez certaines personnes les symptômes sont présents depuis la naissance. Chez d’autres, plus souvent des femmes que des hommes, ils se développent plus tard dans la vie. Dans les deux cas les problèmes ont en général un impact majeur sur la qualité de vie quotidienne.

Les différents symptômes de la rhinite vasomotrice

Le nez qui coule / la rhinorrhée antérieure

Avez-vous le nez qui coule de façon ininterrompue ? On appelle cet inconfort une rhinorrhée antérieure en terme médical. La rhinorrhée peut avoir les mêmes origines que le nez bouché : un rhume, chronique ou non.

Les écoulements dans la gorge / la rhinorrhée postérieure

Nous parlons d’une rhinorrhée postérieure quand le mucus glisse de la cavité nasale dans l’arrière gorge. Les personnes souffrant d’une rhinorrhée postérieure sont obligées de se racler la gorge fréquemment. Des grosses quantités de mucus peuvent même donner l’impression d’étouffer.

La capsaïcine

Depuis 2003, grâce à des recherches scientifiques, nous savons que la capsaïcine dans le piment a une influence favorable sur les muqueuses nasales en réduisant la surproduction de morve. Ces effets sont de plus en plus connus en France et aux Pays Bas où Capsinol est souvent prescrit par des spécialistes ORL. À l’hôpital Gelderse Vallei de Veenendaal (Pays-Bas), les patients sont traités avec Capsinol depuis des années.

Presque tous les symptômes de la rhinite vasomotrice sont causés par une surproduction de morve. Capsinol s’attaque à ce problème à la racine, la capsaïcine ralentit cette surproduction au niveau des muqueuses, elle les ramène à une production de mucosité normale. De plus, La capsaïcine rend les muqueuses moins sensibles aux virus et autres causes qui provoquent des problèmes nasaux. En utilisant nos sprays, nos utilisateurs disent mieux respirer, certains n’ont même plus besoin d’antihistaminiques ou de corticoïdes.

Sinusites (chroniques)

Comment se développe une sinusite ?

Une sinusite surgit souvent après un simple rhume. Tous les sinus, nous en avons 8 au total, sont des petites cavités dans les os de nos visages qui sont remplies d’air et recouvertes d’une muqueuse respiratoire. Ils sont tous en contact avec le nez par de petits tuyaux. De cette façon la pression atmosphérique dans les sinus reste égale à celle hors de corps. Enrhumé, les virus et les bactéries traversent sans problème ces tuyaux pour s’installer ensuite dans les membranes muqueuses. Nous parlons d’une sinusite aussitôt qu’un ou plusieurs sinus sont infectés.

Sinusite aiguë ou chronique

Il existe deux types de sinusites :

–  La sinusite aigüe, qui dure entre 10 jours et 8 semaines et peut se développer quelques fois par an.

– Concernant la sinusite chronique, l’inflammation est toujours présente mais en sommeil. Ce n’est que quand elle se réveille, à peu près 5 fois par an, qu’elle cause des problèmes.

Une sinusite est souvent confondue avec de la céphalée de tension ou un fort rhume. Normal, car il y a un certain nombre de symptôme communs, comme de la pression derrière les yeux, dans le nez ou les tempes. Or une sinusite connaît d’autres symptômes comme tousser, avoir le nez bouché, avoir une mauvaise haleine et/ou de la fièvre.

Les symptômes d’une sinusite

Comme évoqué précédemment, une sinusite se confond facilement avec un rhume ou une céphalée de tension.
Il faut désormais bien surveiller les symptômes afin d’appliquer les soins adaptés.
Les symptômes:
 · Ne pas voir clair.
 · Avoir régulièrement le nez qui saigne.
 · Maux de tête écrasant au dessus ou derrière les yeux.
 · Avoir de la pression dans la tête.
 · Avoir perdu le goût et l’odorat.
 · Éternuez, tousser.
 · Avoir le nez qui coule ou le nez bouché.
 · Avoir de la fièvre.
Portez une attention particulière aux symptômes qui ne sont pas «normaux» pour un rhume ou une céphalée de tension. Si vous ne reconnaissez pas les bons symptômes à temps et ne prenez donc aucune mesure, une infection des sinus innocente peut devenir chronique et finalement causer des problèmes de santé permanents.

Pourquoi certaines personnes sont-elles plus susceptibles de développer une sinusite?

En général, les virus et les bactéries qui entrent dans notre corps sont directement éliminés grâce à sa résistance naturelle. Certaines personnes sont néanmoins plus susceptibles d’attraper des sinusites. Il existe plusieurs facteurs qui font que l’élimination des microbes ne fonctionne pas ou n’est pas assez efficace, ce qui peut entrainer une sinusite.

  • Des problèmes au niveau des dents. (infections)
  • Fumer, ce qui  affecte les muqueuses, et peut même les endommager.
  • Des conditions allergiques telles que le rhume des foins.
  • Des infections ou polypes déjà présents, comme chez les gens atteints d’une polypose nasale.
  • Une cloison nasale déviée.
  • Une affection des voies respiratoires.

Traitement

Le traitement pour une sinusite aigüe est simple ; un spray nasal (naturel) peut aider à libérer les sinus aussi bien qu’un bain de vapeur. Certaines boissons chaudes comme du thé et de la soupe semblent également aider à se débarrasser du mucus.

Pour calmer une sinusite chronique il faut des produits plus costauds comme des antihistaminiques et/ou des corticoïdes, Malheureusement ces produits ne sont pas sans effets secondaires et ils finissent par ne plus faire effet. Si vous souhaitez traiter votre sinusite chronique avec une méthode alternative Capsinol peut être une bonne solution. Grâce à ses qualités anti-inflammatoires et le fait que la capsaïcine ralentit la surproduction de mucosités.